Rah ! Putain de bordel de merde !

WordPress.com vient de faire a ses users un coup de Trafalgar. Bon, je m’y attendais et je suis le premier à râler contre les gens qui râlent contre les plateformes intégrées quand elles font ce genre de trucs : t’as validé les conditions d’utilisation quand tu t’es inscrit.e sur la plateforme, c’ta faute. Donc la c’est ma faute si je suis mécontent.e.

Après des mois à nous teaser l’éditeur visuel par blocs (un truc sensé être encore plus WYSIWYG que ce qui existait déjà), tout en continuant à proposer son éditeur de texte classique (amputé de deux ou trois boutons de pagination, comme celui qui permettait un ferrage au carré du texte, lequel m’est cher à titre personnel), voilà, c’est fait, on a plus que l’éditeur de blocs. Fini l’édition classique des billets. Depuis, hier.

L’éditeur classique était intuitif, il ressemblait à l’éditeur de la plupart des CMS prévus initialement pour des articles de (WORD-press, hein), à deux ou trois particularismes près. Vous en possédiez un, vous les possédiez virtuellement tous, de WordPress à Joomla, Drupal ou SPIP en passant par Dotclear. Les différences se faisant ensuite sur les fonctionnalités secondaires intégrées favorisant tels ou tels types de contenu, tels ou tels types d’interactions, de particularité de gestion du site/blog et j’en passe.

Mais, voici venu le temps de se moderniser. Pour le meilleur ou pour le pire. Je ne sais pas utiliser l’éditeur de blocs et, à l’instar de Dr CaSo, (Dont je pourrais reprendre les mots à mon compte de façon intégrale) je galère comme un rat mort tâtonne pour trouver les fonctions qui m’intéressent en rédigeant cet article. Et il va falloir un sacré temps d’adaptation avant de pouvoir retrouver la fluidité d’édition qui était la mienne avec l’ancienne interface. Par exemple, sur le lien vers le blog de CaSo, je ne trouve pas comment mettre juste le lien dans une autre couleur… Par ce que cette interface de m… ne veut bien changer que la couleur de typo pour TOUT le paragraphe…

Il doit bien y avoir de l’édition directement en HTML, mais jusqu’ici, je n’en avais besoin que pour l’intégration de mon ferrage au carré (qui a un bouton intégré dans la nouvelle interface… MOUHAHAHAHAHAHA. Si tu penses que ça va suffire à faire passer la pilule, WordPress, tu te fous le doigt dans l’oeil numérique jusqu’au trou du uc virtuel ! C’est digital pour le coup !)

Je ne m’essaie même pas à l’intégration de contenus images ou vidéos pour l’instant alors qu’a priori, c’est l’idée même de ce nouvel éditeur, de rendre tout ça plus simple, plus intuitif. Pour qui ? Sûrement pas pour moi, dinosaure fossile des Internets, née avant leur avènement grand-public, qui ait connu le modem 36ko et la facturation à la minute ! Me voilà officiellement vieille : c’est la première fois qu’un changement dans les technologies que j’utilise souvent va durablement m’handicaper, parce que je n’arrive pas à en trouver la logique parlante pour moi.

Allez, on va s’efforcer d’écrire un brin en avril, histoire de prendre en main cette foutue interface whatmillième millénaire, génération X AE A-Xii !

Allez, ça pourrait être pire, le serveur qui héberge le blog aurait pu être chez OVH à Strasbourg au début du mois de mars ! XD

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.