Morning wood

le

Il y a deux semaines, j’ai rejoint le Duncan à Dinard le temps d’un week-end, dans un Air B’n’B les pieds dans l’eau. Je ne me lasse jamais de la mer. J’ai vu de très beau endroits ailleurs, hein, au Maroc, dans l’ouest Américain, en Espagne, dans les Pyrénées, autour de Toulouse, du côté d’Avignon, dans les gorges du Tarn, et j’en passe, mais ceux qui me touchent le plus, sont irrémédiablement liés à la mer, rien à faire. Je ne suis pas breton pour rien.

Comme nous faisons lit séparés quand c’est possible (La grosse Leto ronfle comme une locomotive), et que le Duncan avait déjà investi la chambre, j’ai dormi sur le canapé lit du salon, face au bow window surplombant la plage, et je me suis révéillé avec le jour et la vista sur la baie de St Malo, le samedi et le dimanche matin. Quelle douceur de vivre. De l’avantage d’avoir un sugar baby.

Le samedi, Duncan avait loué un petit bateau à moteur (115 CV au cul quand même) pour étrenner son permis mer fraîchement obtenu en 2020, avec comme objectif de faire le tour des îlôts de la baie, de beacher à Cézembre à midi et de remonter un peu la Rance ensuite. Bon le barlu n’ayant que deux parbatages et mon cher et tendre étant une quiche pour les manoeuvres de mouillage et d’accostage (Sans permis mer, j’ai du clocker dans ma vie plus d’heures de conduite d’une petite vedette de plaisance que lui),Il pilotait j’étais chargé de pallier son manque d’éxperience en accostage, en mettant les parbat’ du côté où il finissait par réussir à faire son approche ou en évitant du pied ou des mains qu’on cogne les bords, et de pallier son inexpérience en noeuds marin (heureusement que j’ai fait un peu de voile à une époque). Bref, les marins du dimanche étaient de sortie le samedi.

La mer était d’huile, le soleil de plomb, on s’est donc crémés bien comme il faut, partout. Ou presque. Leto étant une grosse quiche, l’après midi, je me suis crémé partout avec la main droite, sauf… le dessus de la main droite, obviously. Qui était, du coup, (un peu) sensible et rosé, le dimanche matin. et qui, malgré moult crémages après soleil et hydratants, s’est mis à peler cette semaine, comme de juste. Vu la quantité de gel hydro alcoolique qu’on se colle sur les paluches en ce moment j’étais même épaté, que ça n’ait pas pelé plus tôt ! (Merci Laroche Posay pour l’après soleil et Garancia pour l’hydratation du quotidien. Comment je brandname droppe, une vraie influenceuse bôôôté, t’as vu ?)

Et puis le dimanche alors que nous nous préparions à dire adieu à notre petit pied à terre, le locataire du Air B’n’B juste au dessus (plus petit, avec une fenêtre sur mer certes mais rien à voir avec notre bow window), apercevant la vista et notre salon spacieux, demande s’il peut visiter rapidement. Et il y a deux choses qui m’ont interpellé pendant qu’il faisait son tour, tout en discutant de façon très urbaine avec nous, en tee shirt et en pantalon d’intérieur/pyjama : d’une part, qu’il était franchement pas dégueulasse, ce garçon, (Brun, 1m90, mince et athlétique, 25/30 ans) et d’autre part, son pantalon d’intérieur n’ayant pas de poches, qu’il était très, TRES, matinal… #MorningWood

#ImNotASlutIJustLoveLOVE

#AndCock

#AMotherFuckingLotOfIt

Le Duncan, lui, n’a rien vu… DAMN ! #MaybeIAmASlut #SoWhat?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.