Death in Arrakis (The Lasius Experiment, day 333)

le

Il y a un peu moins d’un an (333 jours, exactement, comme indiqué en titre), au hasard d’une nuit au boulot où le hall du boulot s’est retrouvé un peu pris d’assaut par des reines toutes juste revenues de leur vol nuptial, j’ai commencé à élevé des fourmis. De cinq fondations initiales (reines ayant pondu), j’ai fini par me retrouver avec deux colonies encore en vie au sortir de l’hivernage, puis une seule, l’autre reine n’ayant jamais repris une activité normale.

J’ai continué à mettre à ma colonie, tous les 15 jours, une goutte de miel, et à leur proposer moucherons, bout d’oeuf cuit, poulet ou fruit en accord avec ce que je lisais sur les forums pour cette variété là. Le seul résultat que j’ai obtenu, à terme, ce sont des moisissures noires (que j’avais déjà eues chez 3 des autres fondations avortées) qui ont colonisé le coton humide du tube-nid. Parallèlement le nombre d’ouvrières a semblé se tasser, passant d’une quizaine à 8 ou 9, sans que je n’aperçoive jamais de cadavre, ni dans le nid, ni ailleurs, et alors que je voyais évoluer des oeufs jusqu’au stade ouvrières. Quid des cadavres ? Cannibalisme ? Je ne retiens pas l’hypothèse d’une échappée : l’installation tube à essai + micro aire de chasse/hub d’Ants Canada est escape proof, même avec des fourmis de petit gabarit comme les ouvrières des Lasius Emarginata.

Et puis aujourd’hui, je suis allé vérifier. Les ouvrières semblait perdues. Je ne sais pas comment dire, mais il y a une forme d’activité particulière dans une fondation qui marche : les ouvrières lèchent la reine, s’occupent des oeufs, et quelques unes explorent les alentours si il fait faim. Là, j’ai su d’emblée qu’un truc n’allait pas. elles étaient toutes regroupées dans un coin, comme hagardes, sans aucun intérêt pour les oeufs et les larves. Un simple coup d’oeil à la reine m’a confirmé mes craintes : « yep, la gyne est dead. »

C’est donc la fin de cette première expérience formicole. Je ne suis pas certain de recommencer tout de suite. Déjà parce que là j’ai une entorse du genou pas piquée des hannetons, alors ça va être hard d’aller arpenter les jardins les lendemains d’orage pour choper des gynes, d’une part, et d’autre part, parce que la deuxième moitié de 2021 va sans doute m’occuper un peu. Le genou, pour commencer, la recherche d’emploi sur Vannes (avec maintenant, l’incertitude de quand je peux commencer à bosser, vu mon genou dans le sac), le pacs avec le Duncan (oui parce que ce sera avant la fin de l’année, faut juste qu’on décide quand), et le démenagement vers Vannes, proprement dit. Et si je m’y remets, peut-être que j’en parlerais ailleurs, vu que j’ai pas la sensation que ça vous ait passionné des masses. Bref, that’s all folks concernant les fourmis ici jusque nouvel ordre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.