Bilal kaifa ! (The hype is ON !)

Ce 21 juillet, les « influenceurs » du fandom de Dune à travers le monde étaient invités à une mini avant première de la seconde bande annonce du film de Denis Villeneuve dont la sortie est prévue pour le 22 octobre 2021. Sauf qu’une suprise les attendait et ils ont eu le droit certes au visionnage du trailer attendu, mais aussi des 10 premières minutes du film et d’une séquence un peu plus avant dans le film, et quelques minutes d’un behing de the scene. Et, oh my Shai-Hulud, les retours sont bons.

Je retiens deux retours principalement : celui de Lloyd Chery, l’initiateur du mook Dune en français,Journaliste spécialisé en SF,  fan de SF en général et de Dune en particulier, et celui de Quinn, youtubeur anglophone fan de SF et de fantastique et über fan de Dune en particulier, pourquoi eux ? D’une part parce que je les suis sur les réseaux sociaux, et d’autres part, parce que j’ai pu constater que ce qui leur plaît ou déplaît autour du Dune-verse, de ses extensions, de ses adaptations, rejoint à peu près mes avis personnels (Ils sont un peu plus indulgents que moi avec David Lynch, mais tout aussi sévères avec les De Laurentiis, quand au désastre de 1984).

Attention spoilers ahead.

Ce que les gens ont vu (et je spoile pas tout les détails)

Les 10 premières minutes sont apparemment très efficaces pour poser l’univers de Dune, y compris pour un·e total·e bleu·e-bite en la matière. La première scène est un affrontement entre des fremens et un convoi Harkonnen d’épice sur Arrakis, avec quelques aperçu d’armes fremen. Avec un voice-over de Chani qui expose la situation de Dune dans l’univers, et la façon dont les Fremen vive les choses. « And then the Harkkonen left. I wonder who are next oppressors will be. » (Aperçu d’un highliner de la Guilde Spatiale). Suit le réveil de Paul suite à son rêve de Chani. Paul qui petit-déjeune avec sa mère, leur relation, leurs proficiences à utiliser la Voix, puis on les retrouve a accueillir le représentant de l’Empereur qui officialise la nomination du Duke Leto comme administrateur d’Arrakis et délocalisation prochaine de la smalah Atréide pour la planète désertique.

L’autre séquence diffusée, donc, Paul accompagne Gurney, le Duc et Liet Kynes sur un site de récolte de l’épice, et le fameux moment où un ver géant englouti une moissonneuse (qui apparemment vaut son pesant de cacahuète en matière de design. Notez qu’on aperçoit pas le ver clairement, vu qu’il attaque par en dessous, et on entrevoit juste le gouffre de sa bouche faire disparaître le sol et ce qui y reste alors que l’ornithoptère décolle.

De ce que j’en lis, écoute, en ligne voilà ce que je peux résumer quant aux avis :

Le film de David Lynch est balayé. Oubliable et oublié instantanément. (Vous imaginez ma joie !). N’imaginez pas non plus que ça ressemble à Star Wars, ou à Star Trek, Denis Villeneuve fait une vraie proposition artistique. Un truc unique visuellement. Et Hans Zimmer est au rendez-vous pour l’habillage sonore (le mec a abandonné Christopher Nolan et Tenet, pour bosser sur le Dune de Villeneuve, tellement il kiffe le cycle). Les acteurs sont tous impeccables dans leurs rôles. Oui, oui, Paul Chalamet/Thimothée Atréides, ça le fait carrément. Villeneuve et l’équipe des VFX ont fait des choix intéressants pour rendre la voix, et son côté « qui s’infiltre dans l’esprit de la cible pour s’imposer », de même que les moments de computation humaine par les mentats (ici Thufier Hawat). Pour la première fois, on a des yeux « Blue within blue » pour les personnages qui ont baigné dans l’air épicé d’Arrakis depuis longtemps. Une foule de détails sont mentionnés par les différents avis que j’ai pu parcourir/entendre comme étant très réussis.

Et surtout, point non négligeable, à aucun moment, le film ne fait cheap.

Bref, la communauté est hypée grave. Apparemment le trailer qui faisait l’objet officiel de la preview d’hier sort aujourd’hui/demain [visible là]. Et lui aussi vaut le coup. Donc autant vous dire que je mouille comme une pucelle faisant la queue au concert du bellâtre du moment, persuadée que toute les chansons s’adressent à elle. Quinn, lui-même, s’attend à une expérience quasi-mystique, à la sortie au cinéma. Autant vous dire que moi aussi, du coup.

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.