Blogtober 2021 – Day 20 : Germer/Bourgeonner

Ces derniers temps, j’ai semé des graines.

J’emménage avec le Duncan, parce que je l’aime, parce qu’il est à la fois mon amant le plus doux et le plus respectueux ever, parce qu’il est mon BAE (Before Anyone Else. Le seul, pour l’instant), et parce que la vie à deux est plus facile que la vie en solo ; d’autant plus quand votre futur a une bonne situation. Même si « il n’y a pas de bonne ou de mauvaise situation, la vie c’est avant tout des rencontres ». #tmtc #Otis #MissionCléopâtre

Nous achetons une maison, parce que c’est la sécurité à long terme, que d’être propriétaire de son logement. Ne plus payer de loyer (juste le crédit, pour une durée déterminée) et ne plus risquer d’être mis dehors par un propriétaire qui veut récupérer l’usage de son bien…

On discute avec le Duncan, des manières d’intégrer nos futurs amoureu·x·ses dans la vie que nous construisont ensemble, de façon matérielle, légale, comment les lier à nous pour qu’iels se sentent intégrés à nos projets de vie, pour ne pas avoir la sensation d’être juste un amusement, une seconde main, alors que la loi ne nous permet pas de nous multipacser ou de faire reconnaître un polycule fonctionnel (Et il faut, déjà, qu’il fonctionne durablement avant qu’on en arrive là).

Je commence à stratégiser ma transmission d’expérience à mes collègues plus junior dans mon nouveau boulot (raison pour laquelle j’ai été embauché), a montrer que j’en veux plus, et que je veux progresser dans cette boîte. Pour la première fois de ma vie, je suis en train de me dessiner un calendrier d’objectifs pro à 1 ans, 3 ans, 5 ans, 10 ans. Parce que j’ai une vision claire du chemin que je veux parcourir, un truc qui ne m’était jamais arrivé avant d’atterrir dans l’hôtellerie, et qui a mis 5 ans dans mon ancien taf à Rennes à se préciser et qui, je l’espère, a trouvé l’endroit propice, à Vannes, pour se concrétiser : avoir l’Envie (au boulot). Vous savez, celle que chantait notre Jojo national de son vivant. Bah je découvre tout juste ce que c’est, à quarante et un an, and it tastes fucking good.

Et certaines de ces graines là sont en train de germer, assez vite. Et c’est fort stimulant, tout ça.

(Et promis, je reparlerais dans le blog de polyamour, de polycule, de la façon dont on envisage ça avec le Duncan, de façon très sérieuse et pragmatique, au delà des simples question d’amour et de sexe)

 

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Matoo dit :

    C’est bien cool tout ça !! 😀

    1. Leto dit :

      Fuck yeah !!!! 😛😛😛

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.