C’est pas non plus du gâteau !

Lo siento, Ik ben droevig, sono spaciente, perdoname ! J’ai merdé. Vous n’aurez pas d’image de la super tourte épinards et Fourme d’Ambert, que je nous ai faite à manger ce mercredi soir. On l’a engloutie, le Duncan et moi, sitôt sortie du four. Mais je peux vous dire grosso merdo comment je l’ai faite, pas à l’instinct, pour le coup, parce que les tourtes légumes verts ou foliacées comestibles + fromage c’est un peu un go to culinaire, genre : St Agur et poireaux, chèvre et courgettes, blettes et gorgonzola et j’en passe…

Rappel : Démerden Sie sich pour pour les quantités et autres indications précises, je vous ai prévenu·e·s dans mon précédent billet. Ah et lisez tout avant de vous lancer, je vais pas exactement dans l’ordre chronologique de la réalisation du bouzin, hein, vous m’avez pris pour un vrai blog culinaire ou quoi ?

J’ai  fait une pâte basique beurre, farine, eau, (bien malaxer pour bien incorporer le beurre) que j’ai étalée au rouleau jusqu’à 3/4mm d’épaisseur puis mise au moule et précuite 10 à 12 minutes à four chaud à 180°C, la pâte est douce et sèche au touché rapide (allez pas vous brûler, bande de moules) mais elle n’a pas du tout commencé à colorer.

J’ai utilisé des épinards en boîtes que j’ai bien égouttés, mais alors, bien, bien, pressés dans un passoire et tout pour sortir un max de jus et éviter qu’ils ramollisent trop la pâte malgré la précuisson, et je les ai étalés en fond de tourte une fois ladaite précuisson terminée.

Vous pouvez utiliser des épinard frais à votre convenance, à précuire vapeur en 5 minutes au préalable. Rappelez vous juste  qu’une pleine cocotte  de feuilles crues en volume, ça donnerait jamais qu’un fond de cocotte une fois cuits, hein, même en ayant essayé de tasser un brin au remplissage. C’est comme ça les épinards. M’enfin quitte à en avoir des frais, je les préfères en salade en général, quoiqu’avec un peu d’ail et du beurre. Mais je digresse. (« GRAISSE ! »)

Sur les épinards, j’ai versé un mélange de crème fraîche (environs 20 cl) que j’avais préalablement copieusement saupoudrés de, et mélangés avec du cubèbe et de la noix de muscade moulus. Si ça se répartit pas tout seul sur toute la surface des épinards, allez-y au pinceau de cuisine pour bien en badigeonner partout.

Pendant que la pâte précuisait (hop, flash-back, si vous n’avez pas lu tout l’énoncé avant de commencer, ne passez pas par la case départ et ne touchez pas 20 000 francs (oui, bon, hein, j’ai pas joué au Monopoly depuis longtemps, je sais !)), outre égoutter les épinards, j’ai aussi coupé une demie livre environ de Fourme d’Ambert en cubes (je vous laisse décider de la taille) que j’ai répartis ensuite sur l’ensemble de la tourte, avant de la parsemer légèrement d’emmental râpé (j’avais des doutes sur la grâtinabilité de la fourme, alors que ça grâtine achtement bien en vrai).

J’ai réenfourné le tout 10 minutes à 180°C, puis quelques minutes sur grill à 220°C, en surveillant d’un oeil la progression grâtinesque du fromage, en même temps que je jetais le mesclun d’accompagnement dans un saladier et que je faisais une vinaigrette (citron, moutarde à l’ancienne, huile d’olive) pour manger avec.

Et bah y a pas à tortiller, épinard fromage, en tourte, en ravioles ou en salade, ça marche toujours du tonnerre.

Sinon, rassurez vous ça va pas devenir un blog culinaire, hein, juste que je suis en arrêt, qu’il y a des choses dont je parlerais plus tard, d’autres dont je ne parlerais sans doute pas ici (m’enfin ces derniers mois j’ai peu blogué faute de mojo, et un des derniers billets c’était ça. Bref…), donc j’essaie de me centrer sur des choses positives, notamment ce que je fais de bien/bon. Donc je vais sans doute parler de choses très banales mais qui me font du bien par ici dans les semaines et les mois qui viennent et moins de l’actu et de l’état du monde et de la menace de mort imminente qui guette (climatique, guerrière, faciste, who knows ?!) Mentalement à bout, je vais m’efforcer de vivre comme Di Caprio et Jennifer Lawrence dans les dernières minutes de Don’t look up !

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Matoo dit :

    Que le mojo te revienne !! Des bibis ! 😀

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.